Actualités
Je fais mon compost!

Aujourd’hui, je fais mon compost !

Stop ! Aux allers et retours à la déchetterie, c’est décidé, je réduis mes déchets, en optant pour le compostage, simple et écologique, le préparer soi-même permet de réduire drastiquement la quantité de déchets.

Presque tout est bon, la plupart des déchets d’origine, organique, végétale ou animale peuvent être compostés. C’est un processus naturel, le compost est un mélange de résidus organiques et minéraux fermentés qui se décomposent. De ce processus naît un terreau fertile et sain, à utiliser sans modération pour toute les plantes du jardin, du balcon, de la terrasse, ou les plantes en pot. Il est « L’or noir du jardinier ».

Cet amendement de qualité et totalement naturel, améliore la structure du sol, nourrit les plantes, les rend plus saines et plus résistantes aux maladies. Il renforce également l’aptitude du sol à retenir l’eau et les nutriments indispensables à la plante.

La bonne recette : l’art du compostage se résume à bien mélanger et remuer les déchets humides et secs, toutes les cinq à six semaines, maintenir le tas juste humide et l’aérer en le brassant pour le décompacter et l’homogénéiser. Vous pouvez aJouter un activateur de compost, c’est une substance que l’on ajoute au compost, il accélère le processus de décomposition des matières organiques. Comptez en moyenne trois à cinq mois pour récupérer un terreau de compost riche en humus.

Les déchets qui font mon compost :

Au jardin : tonte d'herbe fraîche, fleurs fanées, même celles du fleuriste, feuilles mortes broyées, plantes d'appartement, bois de taille broyé, sciures et copeaux, aiguilles de conifères, mauvaises herbes non grainées, dont les orties entières avant floraison

A la maison : fanes de légumes et épluchures de fruits (très peu d’agrumes), restes de repas (sans viande, ni graisse) feuilles de thé et sachets, marc de café avec filtre, pommes de terre flétries broyées, coquilles d’œuf, papier essuie-tout (mouillé), cendres de bois naturel….

Les déchets non composables :

Au jardin : terre, sable, cendre de charbon, gros bois, bois traité, bois exotique, plantes malades, tailles de thuyas et autres conifères, toutes plantes grainées, litières non biodégradables….

A la maison : viandes, poissons, produits laitiers, plastiques, métaux, verres (utilisez vos poubelles de tri) papier glacé, imprimé ou coloré, langes jetables, poussières de sac d'aspirateur et balayures, tissus synthétiques tels le nylon et le lycra, tous les produits chimiques, huile de vidange…

Que votre compost soit dans un silo acheté dans le commerce ou en tas au fond du jardin, choisissez un emplacement à l’ombre car une situation trop chaude le dessèche. Pensez à l’arroser s’il est trop sec et à le couvrir pour éviter le lessivage (perte de précieux éléments fertilisants du compost due aux écoulements)

Quand le compost est-il prêt ? 

Comptez environ 3 à 6 mois au printemps et en été, et 6 à 9 mois en hiver, s’il est bien isolé et aéré régulièrement, lorsqu’il sent l’humus et s’effrite facilement vous pouvez utiliser le compost. Pour un compost bien décomposé, alternez entre deux couches de déchets un activateur à compost. Si vous n’avez pas obtenu suffisamment de compost pour l’ensemble de votre jardin n’hésitez pas à le compléter par du compost commercial prêt à l’emploi.