Actualités
Attirez les amis du jardin !

Pour que votre jardin devienne une véritable petite réserve naturelle de la faune sauvage. Les auxiliaires (amis du jardin) doivent contenir les populations de nuisibles, sans les éradiquer ; car un jardin sans pucerons, n’héberge plus de coccinelles !

Les oiseaux, les reptiles, les batraciens, les petits mammifères….

- Laissez quelques fagots ou des planches dans un coin tranquille du jardin pour accueillir le hérisson, lors de ses balades nocturnes, il se nourrit de limaces, petits escargots, insectes du sol, chenilles et vers blancs.
- Laissez un tas de feuilles et d’herbe sèche sous un tas de bois ou un vieux tapis, pour que la musaraigne, petit mammifère d’une dizaine de centimètres, au nez pointu, s’y installe, elle se nourrit d’insectes et d’invertébrés et non des fruits et légumes du jardin.
- Aménagez un petit bassin pour attirer les grenouilles, elles font des merveilles dans les massifs, pour qu’elles se cachent et se reproduisent, plantez des espèces de plantes semi-aquatiques autour du bassin. Elles mangent mouches, insectes, limages et larves d’insectes aquatiques (moustiques).
- Le crapaud consomme jusqu’à 3000 insectes par mois d’été, mais également des limaces et des vers, il affectionne les tas de pierres et les vieux murs.
- Les oiseaux apprécient les arbres, les arbustes et les haies denses dans lesquels ils peuvent se nourrir, se reproduire et se reposer.

- N’oubliez pas de planter des espèces à baies, de prévoir des floraisons et fructifications échelonnées dans le temps et d’aménager aussi un ou plusieurs points d’eau. Ayez recours au nourrissage en mangeoires seulement en hiver en période de grands froids. 
- Dans le jardin, les oiseaux ne trouvent pas toujours les emplacements adéquates pour construire leur nid, il donc nécessaire, d’installer des nichoirs pour assurer leur reproduction. Vous pouvez construire ou acheter des nichoirs de tailles différentes que vous suspendrez dans les arbres.

Le saviez-vous ?

- Une famille de mésanges consomme 20 millions d'insectes en une année!
- La grive musicienne et une grande consommatrice d’escargots, limaces et insectes, elle casse la coquille du gastéropode contre une pierre qu'elle utilise comme une enclume, afin d'accéder à la partie nutritive.
- L'orvet est un curieux animal de la famille des lézards que l'on rencontre couramment dans nos jardins. Inoffensif pour l'homme, l'orvet est un ami du jardinier puisqu'il dévore toutes sortes d'invertébrés, comme par exemple les limaces.

Conseil d'ami ! Oubliez un vieux tapis sur le sol du potager, sera un refuge idéal pour les orvets dès les premiers jours du printemps, retirez-le vous serez surpris par la quantité d'orvets qui ont élu domicile.

- Oubliez du bois dans le jardin pour qu’il se décompose, afin que les syrphes, les coccinelles s’y abritent. Des branchages pour les chrysopes. Les larves de ces insectes auxiliaires dévorent pucerons, trips, araignées rouges, cochenilles farineuse et jeunes chenilles.
- Retournez un petit pot en terre cuite et laissez-le sur le sol, non loin des cultures infestées d’insectes indésirables pour attirer le pince-oreille, déplacez le pot dès que le ménage est fait, car faute de proies (pucerons, chenilles, œufs de papillons) il s’accommode très bien des fruits mûrs, des fleurs et aussi des tissus végétaux.
- En général, il est utile de laisser au sol dans les massifs en hiver, les feuilles des vivaces et autres arbustes, entassez-les dans un coin, car de très nombreuses espèces animales viendront y passer l’hiver, notamment, les carabes et les milles pattes. Si vous avez déjà un paillis dans vos massifs pensez à le renouveler ou à le regarnir. Lire la suite