Actualités
Mon chien à la neige

Le froid et la neige sont de retour !

Les balades dans la neige sont très appréciées par les chiens qui sont souvent très excités par ce nouvel élément. Mais attention, il est impératif de prendre quelques précautions avant de le sortir.

L'organisme du chien est bien plus résistant que celui de l'Homme. Cependant, sachez qu'un chien peut prendre un "coup de froid" et tomber assez gravement malade voir mourir de froid si il ne peut pas se mettre à l'abri en cas de grosses chutes de température.

De quoi dépend sa résistance au froid ?

Les chiens sont pour la plupart des animaux assez rustiques mais certaines races résistent mal au froid.
Si votre chien a l'habitude de vivre en intérieur toute l'année, il sera beaucoup plus sensible au froid en hiver. En cas de longues sorties, il sera donc préférable de prendre soin de lui avec un manteau ou un traitement des coussinets plantaires.

- De sa race : les races à poils longs et denses ou originaires des pays froids supportent généralement bien le froid, tandis que les races à poils très ras, avec une morphologie très fine résistent difficilement.
- De son âge : attention aux chiots et chiens très âgés qui ont moins d'aptitudes à lutter contre le froid.
- De son mode de vie : s'il vit en maison avec un jardin lui permettant de sortir très souvent, il aura donc l'habitude du froid et sera nettement moins frileux qu'un chien vivant en appartement en ville très chauffé.
- De son état d'embonpoint : plus un chien est maigre, moins il a de réserves et donc est plus sensible au froid qu'un chien de poids normal. Mais cela ne signifie pas qu'un chien obèse supportera mieux le froid, bien au contraire, ils sont souvent frileux.
- De l'épaisseur de sa fourrure : il est déconseillé de faire tondre votre chien juste avant
l'hiver car son sous-poil le protègera.
Les races nordiques ont un sous-poil plus dense que les races de climat tempéré. Les races à poil long ont une meilleure protection que les races à poil ras.
- Du type de froid : il faut savoir que le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide et que si un vent froid souffle, la déperdition de chaleur est plus importante. A vous d'adapter vos sorties en conséquence.

Il est indispensable que votre chien ait déjà l'habitude de vivre en extérieur pour le laisser dehors tout l'hiver.
Un chien peut vivre toute l'année dehors car il bénéficie des transitions de l'automne et du printemps qui lui permettent de s'adapter et de changer de poil. Effectivement, les chiens vivants dehors 12 mois sur 12, ont un poil plus fourni en hiver et une meilleure résistance au froid que les autres.

Ses coussinets et sa peau

Il est impératif de bien sécher ses pattes après la promenade, en insistant bien sur les zones situées entre les coussinets. Cela lui évitera des gerçures et gelures. Il est aussi possible de lui appliquer une pommade spéciale, à base de cire.
Il faut également veiller à bien l'essuyer s'il est mouillé afin qu'il sèche le plus rapidement possible et ôter les petits paquets de glace qui se fixent sur les poils, sous le ventre et entre les coussinets.
D'autres zones du corps sont particulièrement sensibles au froid, et risquent d'être irritées par la neige. C'est notamment le cas des testicules, dont la peau est très fine. Une pommade peut également y être appliquée avant de laisser votre compagnon à 4 pattes jouer dans la neige.

L'ingestion de neige

Lorsqu'il joue dans la neige, il est très fréquent que le chien en avale. Il faut être vigilant car ceci peut provoquer des troubles digestifs avec notamment des vomissements. Une trop grande ingestion de neige peut en effet engendrer de sévères gastrites, et d'importantes diarrhées.

Le sel de déneigement

Le sel de déneigement est nocif pour les chiens, qui peuvent souffrir d'irritations s'ils sont restés en contact trop longtemps avec ce produit.
Pensez donc à bien rincer les pattes de votre animal à l'eau claire après la promenade. Et pendant la balade, assurez-vous qu'il n'ingère pas de sel. Celui-ci peut provoquer une intoxication et donc des vomissements et des diarrhées.
En cas d'ingestion très importante, des troubles nerveux peuvent même se manifester.

La réverbération solaire

A la montagne en hiver, vous portez des lunettes de soleil mais votre chien lui n'en porte pas. Il faut donc être très vigilant à la réverbération solaire sur la neige et ne pas trop exposer le chien à celles-ci qui peuvent entraîner des problèmes oculaires.
N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire qui sera de bons conseils quant aux précautions à prendre pour votre animal.

Il faudra prêter une attention toute particulière pour les animaux à poils blancs, sur les zones cutanées à faible pigmentation (pavillon auriculaire, museau, intérieur des cuisses, abdomen); le soleil peut en effet s'avérer néfaste. Il existe des crèmes solaires spécialement conçues pour les chiens, qui protégeront votre compagnon contre les brûlures, aussi bien en hiver qu'en été.

Les accessoires

- Un bon manteau
Si malgré de bonnes défenses naturelles votre chien à toujours froid, un bon manteau est sans aucun doute la solution à ses problèmes. Idéal car il est chaud, imperméable et coupe-vent. Il en existe pour tous les goûts et à tous les prix.

- Des chaussons
Solution très pratique pour protéger les coussinets, prévenir les lésions dues au froid, à la neige ou au sel. Ils peuvent également être utiles pour protéger une blessure.

- Une niche
Si votre chien passe la majeure partie de son temps à l'extérieur, vérifiez bien l'isolation de sa niche. Elle ne doit pas être en contact direct avec le sol, mais surélevée. Le toit doit être parfaitement isolé et étanche. Attention également à la taille de la niche, la seule source de chaleur de la niche c’est votre chien, si elle est trop grande, votre chien n’arrivera pas à la chauffer.

Quelle doit-être son alimentation pendant l'hiver ?

Pour les chiens vivants en ville, en intérieur et bien au chaud, il n'est pas utile d'augmenter les rations alimentaires pendant les mois d'hiver. Ils ne feraient que de prendre de l'embonpoint.
En revanche, pour les chiens qui passent quasiment tout leur temps dehors, il est nécessaire de leur apporter une alimentation adaptée.
Ils ont besoin de plus d'énergie à "brûler" pendant l'hiver, car leur organisme doit lutter contre le froid. Il est donc conseillé d'augmenter la ration de 10 à 20% en fonctions des conditions climatiques.