Actualités
La multiplication des fraisiers

Savoureuses et parfumées, les fraises ont leurs places dans votre jardin, faite le plein de gourmandise du printemps à l’automne.

Le fraisier est une plante vivace formant une touffe plus ou moins volumineuse. Il existe un nombre considérable de variétés que l'on peut classifier en deux groupes : les fraisiers remontants et les fraisiers non remontants. Si vous plantez des fraisiers de variété précoce et des fraisiers de variété tardive, vous aurez une récolte étalée du printemps à l'automne et le plaisir d'une longue dégustation.

Multiplication et plantation des fraisiers

Les pieds de fraisiers s’épuisent avec le temps. Après 3 ou 4 ans, ils ne produisent plus avec abondance.La division est une méthode très utile pour les variétés de fraises qui ne font pas de stolons, donc essentiellement celles dites des 'quatre saisons', comme la Mignonette ou la Reine des Vallées.
Diviser ces plants est, avec le semis, le seul moyen de prolonger la culture d'une variété que l'on apprécie.

Quand diviser le fraisier ?

Le meilleur moment pour diviser le fraisier est en fin d'hiver, au mois de mars ou en fin d'été au mois de septembre, dans les deux cas, on se donne le maximum de chances d'avoir des fruits au plus vite.

Le matériel nécessaire :
Une bêche, un couteau aiguisé et une paire de ciseaux.

Comment les diviser ?

Déterrez le fraisier avec un mouvement du couteau partant du haut, séparer le plant en deux ou trois parties comportant chacune des racines.

Après la division, préparez un trou de plantation, arrosez et ajoutez une petite poignée de compost, rafraîchissez les racines de moitié et placez le plant de façon à l'enterrer au minimum, pour éviter la pourriture.

Arrosez le sol et tassez après la mise en terre. Le fraisier est une plante gourmande en eau qui demande à se développer dans une terre humide jusqu'en novembre.

L'arrosage est un élément déterminant dans la formation et la grosseur des futurs fruits. Dès la plantation arrosez les fraisiers à raison d’une fois par semaine. Ne négligez pas cette étape si le temps est sec ; la terre ne doit pas être sèche entre deux arrosages.